Exposition Jaillissement et Maîtrise à la Galerie L’EPI

Les expositions automnales s’enchaînent !

Venez découvrir mes nouvelles toiles en compagnie des sculptures de Philippe Le Ray à la Galerie de l’Epi à Ingrandes sur Loire du 4 au 26 novembre (détails des tableaux dans le portfolio récent : onglet en haut à droite).

Retrouvons nous au vernissage samedi 4 novembre dès 18h ainsi que les dimanches 5, 12 et 19 novembre de 14h à 20h.

Temps fort dimanche 19 à 17h : Philippe et moi, nous échangerons avec vous sur notre travail respectif et la façon dont nos oeuvres se répondent idéalement dans ce cadre privilégié.

Jaillissement et Maîtrise

Le jaillissement est la force irrépressible de la Vie.

Cette force se manifeste à travers la source qui affleure entre deux roches, dans l’élan de l’arbre, de l’Homme qui s’étirent verticalement entre ciel et terre, dans le pépiement des oiseaux à l’aube, dans la course ascendante de la lune et du soleil…

L’artiste capte et dit le murmure du Vivant, en retrace ses rythmes, « écrit » son mystère et rend possible son dévoilement.

Le poème, la toile, la sculpture… mettent en lumière un espace-temps, un instant saisi dans l’égrènement du temps.

L’oeuvre est une forme densifiée d’un instant dans le cours du temps.

L’artiste cherche à « maîtriser » le bouillonnement de la Vie.

Et pourtant, quoi de plus jaillissant qu’une œuvre qui sait « danser » devant nos yeux happés, saisis d’émerveillement.

 

Arts Papier : Virevolte

arts-papier-2016

Virevolte : 5 variations (2016)

Ces cinq variations sont la suite du travail sur « Le Souffle ».

« Tout vit, tout vibre ! ». La pulsation de la Vie à peine audible, s’affirme peu à peu… le rythme devient plus ample, perceptible enfin.

Pour entendre et prendre le tempo, la préparation des papiers, des encres, de la palette des couleurs, est nécessaire : temps de méditation, temps de respiration pour entrer dans la « virevolte ».

Le pinceau est le prolongement de la main, le prolongement de l’âme. Il tournoie à vide sur la feuille vierge dans un premier temps. Puis la forme apparaît à l’eau claire, esquisse de pleins et de vides.

Le rythme intérieur s’impose enfin, les pinceaux plongent dans les godets d’encre et de couleurs et tournoient sur la feuille en une danse libérée.

Le grand format est né de la fascination d’une porte ancienne d’un palais de Jalsamer, cette ville au bord du désert de Thaar, dans le Rajasthan. Par cette porte sont apparues des volutes, comme des mirages. C’est le désert tout entier qui vibre.

Les petits formats pourraient s’intituler : « Les fruits du désert ». Là s’opère une sorte de bascule… le désert verdoie. Des virevoltes au bout du pinceau, surgit la rondeur des raisins.

Passage de l’aridité à la fécondité.

Arts Papier 2016

En octobre, une exposition en cachera une autre ! Avant mon exposition à la librairie Durance, je participerai à l’exposition collective « Les Arts Papier » du jeudi 6 au dimanche 9 octobre qui se tiendra à l’ancienne Manufacture des Tabacs à Nantes.

Le vernissage  aura lieu le mercredi 5 octobre de 18h à 22h. Je vous y attends !

arts papier

Collages

collage

                          Feuilleter         Effeuiller       Déchirer                                                                   Rencontrer             Assembler

                            Couleurs                Mots

                                     Le collage, poésie, « pov’art »…
                 Pas étonnant que les Surréalistes s’en soient emparés.